C.A.R.E.

The Endeavour

The Community Action and Relations Endeavour is a strategic framework developed with a view to improving relations among the permanent residents of Milton-Parc, the McGill students living in and around the neighbourhood, and the McGill Administration (Student Life and Learning). The Endeavour describes how these relations can be tailored, flexibly and efficiently, to pave the way to more harmonious neighbourhood relations, respectful of each group, in Milton Parc.

The challenges of such an endeavour are readily apparent. How can the “two solitudes”, transient students and permanent residents of the neighbourhood, sharing the same space, find a means to work together to build a more convivial community? How can the systematic continuity of action and commitment be ensured when the student population constantly changes? How can we address present concerns while planning for the future?

Our answer lies in three methods. First, achieve consistent and systematic communication among the main stakeholders through a year-long calendar of meetings (Method 1). Second, organize concrete events and programs throughout the year with the twin goals of fostering an inclusive community spirit among all Milton-Parc residents, permanent and students alike, and of mitigating the negative impacts of some student events (Method 2). Third, elaborate a set of official messages from each stakeholder in order to facilitate open communication (Method 3).

The Community Action and Relations Endeavour is also an entente whereby the main stakeholders together commit to “live as good neighbours.” Furthermore, the Endeavour should function as a resource for all parties to engage vis-à-vis the others and to succeed in the implementation of collaborative projects.

By its very nature, the Endeavour will evolve over time and as needs and circumstances dictate. It will remain for the main stakeholders to agree on the changes that are needed.

And finally, we trust that the Community Action and Relations Endeavour will constitute the foundation of a new way of living in our neighbourhood.

Sebastian Ronderos-Morgan

Vice-President, External, SSMU (2009-2010)

Hélène Brisson

Milton-Parc Citizens Committee Representative

Background

The Endeavour is part of a series of actions undertaken since January 2008 to find solutions to neighbourhood relations problems stemming from a growing student presence in the Milton-Parc neighbourhood. Permanent residents readily recognize that these are caused by a minority of students; however, their uncivil behaviour, excesses and indifference to consequences can have a serious impact. Students, on their part, often feel that they are prejudged by residents. The relationship between both groups lacks trust and understanding, which is an underlying contributor to the neighbourhood’s problems.

A public meeting organised by the President of the MPCC, Lucia Kowaluk, was held on January 23, 2008. In attendance were Jane Everett, Dean of Students of McGill; Louise Savard, Director of University Security of McGill; the chief of Neighbourhood Police Station 38 responsible for the Milton-Parc area; Max Silverman, the then Vice-President External (2006-2008), and Devin Alfaro, future Vice-President External (2008-2009), of SSMU. It was an opportunity for attendees – approximately 80 – to understand issues and challenges.

A follow-up meeting organized by the Dean of Students, was held on July 7, 2008. Various representatives from McGill with responsibilities pertaining to student life met with residents from the neighbourhood and discussed means to improve neighbourhood relations. At that time, it was agreed to use the correct name of “Milton-Parc neighbourhood” to describe the area instead of “McGill Ghetto,” which is not simply a change of words but an important clarification of the area as a distinct neighbourhood, independent of McGill, and of those who live in it.

In January 2009, the Dean of Students asked Anurag Dhir, then in charge of Communications and Community Relations at her office, to organize workshops for student residents and permanent residents on the topic of “Living With our Neighbours.” The workshops were held in March 2009 and enabled participants to further define the issues and their concerns and suggest concrete ways of addressing them.

A further step to develop harmonious relations between McGill students and permanent residents was taken in the spring of 2009 when the SSMU, representing undergraduate McGill students on the downtown campus, launched an initiative to prepare a community-sensitive approach to the August arrival of students and the Frosh activities surrounding it. SSMU and the MPCC worked throughout the summer on this project.

In the wake of the orientation activities of 2009, an analysis was made of the impact of Frosh activities vis-à-vis the Milton-Parc neighbourhood. It was concluded that an action plan was needed, not only in the short term, to solve specific problems and to plan the back-to-school activities of 2010, but also in the medium term, to help create harmonious and respectful relations between Milton-Parc residents and McGill students.

In Mid-November, the first draft of the Endeavour was presented to the three parties: SSMU, Dean of Students and MPCC. The framework and the implementation process suggested in this document received a solid approval in principle from each party.

From December 2009 through March 2010, consultations (see Appendix 3) were held with different stakeholders (faculty undergraduate associations, student groups, McGill administrators, and members of MPCC). The Endeavour received the support and endorsement of all. A public information meeting for Milton-Parc residents was held on March 16, 2010 and the Endeavour received unanimous approval.

Documents

L’Initiative

L’Initiative de relations avec la collectivité est un cadre stratégique visant l’amélioration des relations entre les résidents permanents de Milton Parc, les étudiants de McGill dont bon nombre habitent le quartier ou à proximité, et l’administration de l’Université McGill (Études/Vie étudiante). L’Initiative traite de la manière dont ces relations peuvent s’articuler, de manière souple et efficace, afin de paver la voie à des relations de voisinage plus harmonieuses et respectueuses de chaque groupe dans Milton Parc.

Les défis d’une telle entreprise sautent aux yeux. Comment faire en sorte que les « deux solitudes », les étudiants qui vivent provisoirement dans le quartier et les résidents permanents, partageant un même espace, trouvent le moyen de créer un milieu plus convivial? Comment assurer la continuité des actions et l’engagement systématiques quand l’effectif étudiant change régulièrement? Comment s’occuper du présent tout en préparant l’avenir?

Pour ce faire, nous proposons trois moyens d’action. D’abord, assurer une communication systématique et concertée entre les principaux intervenants grâce à un calendrier annuel de rencontres (Moyen d’action 1). Ensuite, organiser une série d’activités et de projets qui ont un double but : favoriser un esprit d’ouverture entre résidents de Milton Parc, qu’ils soient résidents permanents ou étudiants, et atténuer les effets fâcheux de certaines activités étudiantes (Moyen d’action 2). Enfin, mettre au point une série de messages officiels émanant de chaque intervenant en vue de faciliter une communication ouverte (Moyen d’action 3).

L’Initiative de relations avec la collectivité est également une entente par laquelle les principaux intervenants s’engagent, ensemble, à « vivre en bons voisins ». L’Initiative devrait en outre être considérée comme une ressource dont les parties pourront s’inspirer dans la conduite de leurs relations et pour la mise en œuvre réussie de projets communs.

De par sa nature même, l’Initiative a un caractère évolutif. Les principaux intervenants y apporteront, au fil du temps et selon les besoins et les circonstances, les modifications sur lesquelles ils se seront entendus.

Enfin, nous osons espérer que l’Initiative de relations avec la collectivité sera le fondement d’une nouvelle façon de vivre dans notre quartier.

  • H.B. et S. R.-M.

CONTEXTE

L’Initiative découle d’une série de mesures prises depuis janvier 2008 pour trouver des solutions aux problèmes de relations de voisinage créés par la présence croissante d’étudiants dans le quartier Milton Parc. Les résidents reconnaissent volontiers qu’ils sont le fait d’une minorité. Cependant, les comportements incivils, les excès et l’indifférence aux conséquences de ces derniers ont de réels effets perturbateurs. Les étudiants se sentent quant à eux jugés d’avance par les résidents. Le manque de confiance et de compréhension entre les deux groupes alimente les problèmes dans le quartier.

Une rencontre publique organisée à l’initiative de la présidente du CCMP, Lucia Kowaluk, a réuni le 23 janvier 2008 les citoyens de Milton Parc ainsi que la Doyenne à la vie étudiante de McGill, Jane Everett; la Directrice du Service de sûreté de McGill, Louise Savard; le commandant du poste de police de quartier 38 duquel relève Milton Parc; le vice-président d’alors, Affaires externes, Max Silverman (2006-2008) et le futur vice-président, Affaires Externes (2008-2009), Devin Alfaro, de l’AÉUM. Quelque 80 participants ont alors pris conscience de l’ampleur des enjeux et des défis.

Une rencontre de suivi a été organisée, le 7 juillet 2008, par la Doyenne à la vie étudiante. Elle réunissait de nombreux responsables de la vie étudiante à McGill ainsi que des citoyens du quartier et a porté sur les moyens de favoriser de meilleures relations de voisinage. C’est à ce moment qu’on s’est entendu pour utiliser l’appellation exacte de « quartier Milton Parc » pour décrire le quartier au lieu de parler de « ghetto McGill ». Il ne s’agit pas d’un simple changement de terminologie, mais d’une précision importante sur le caractère distinct, et indépendant de McGill, du quartier et sur ceux qui y vivent.

En janvier 2009, la Doyenne à la vie étudiante confie à Anurag Dhir, alors responsable des Communications et Relations communautaires à son bureau, le mandat d’organiser une série d’ateliers à l’intention des étudiants habitant le quartier et des résidents permanents dont le thème était « Vivre en bons voisins ». Ils se sont déroulés en mars 2009 et ont permis de cerner plus précisément leurs préoccupations et les enjeux et d’aborder des moyens concrets de les régler.

La démarche visant à nouer des relations harmonieuses entre les étudiants de McGill et les résidents permanents du quartier a franchi une nouvelle étape au printemps 2009 lorsque que l’AÉUM, représentant les étudiants de McGill sur le campus du centre-ville, a lancé une initiative en vue de préparer l’arrivée des étudiants en août et les activités d’initiation qui l’accompagnent dans une optique axée sur la collectivité. L’AÉUM et le CCMP ont collaboré tout au long de l’été à mettre au point ce projet.

Après analyse du déroulement des activités « Frosh » de la Semaine d’initiation et de leurs répercussions dans le quartier Milton Parc, on a conclu qu’il s’imposait d’élaborer un plan d’action qui permettrait, à court terme, non seulement de résoudre des problèmes ponctuels et de planifier la rentrée 2010, mais aussi, à moyen terme, d’aider à créer des relations harmonieuses et empreintes de respect entre les résidents de Milton Parc et les étudiants de McGill.

À la mi-novembre 2009, les trois parties, AÉUM, Décanat à la vie étudiante et CCMP, ont été saisies d’une première ébauche de l’Initiative. Le cadre, ainsi que la démarche proposés dans le présent document, ont reçu une ferme approbation de principe de chacune.

Par la suite, de décembre 2009 à mars 2010, une tournée de consultations (voir Annexe 3) était menée auprès de diverses instances (associations facultaires d’étudiants de 1er cycle, groupes étudiants, membres de l’administration de McGill, membres du CCMP). L’Initiative a reçu l’appui et l’adhésion de tous. Une rencontre d’information publique des résidents de Milton Parc s’est tenue le 16 mars 2010 et l’Initiative a recueilli une approbation unanime.

Documents